Antonin De Bemels

Antonin De Bemels

Réalisateur, artiste vidéo, monteur, sound designer

Né en 1975 à Bruxelles. Diplômé de l’ERG (Ecole de Recherche Graphique) en 1997. Son travail vidéographique est principalement axé sur la représentation du corps en mouvement et sur la relation dynamique entre images et sons. Il a réalisé à ce jour une quinzaine de courts-métrages expérimentaux, montrés dans de nombreux festivals internationaux, principalement en Europe mais aussi aux États-Unis, au Canada, en Amérique du Sud (Pérou, Uruguay, Brésil), en Asie (Taiwan, Chine, Corée du Sud) et en Australie. Parallèlement à son travail de création personnel, il collabore régulièrement à des spectacles de danse contemporaine en tant que vidéaste mais aussi comme créateur sonore. 

Envoyer un mail

En savoir plus (site de Cinergie)

En savoir plus (site de Vimeo)

Antonin De Bemels - Filmographie

2016 : Spent movie (fiction - 13 min)

(Réalisateur)

SPENT movie, c'est une "tragi-comédie musicale rétro-futuriste" inspirée par la compilation SPENT. C'est le journal intime d'un personnage virtuel, une histoire d'amour impossible, un film d'anticipation bruxellois, une allusion circonvolutionnée aux mythes de Pygmalion et de Galatée, et d'autres choses encore, à vous de voir

2012 : BXLx24 #3 (documentaire - 24 min)

(Co-réalisateur)

Cette série a été coordonnée par Effi Weiss et Amir Borenstein. Ce couple d’artistes-vidéastes a animé différents ateliers de ce type dans des villes comme Bucarest (Roumanie), Tirana (Albanie) et Amsterdam (Pays-Bas).

Né du constat que Bruxelles était peu filmée par les cinéastes, BXLx24 a vu le jour en automne 2011. Au départ, l’idée d’un portrait-mosaïque de la ville filmé par 12 réalisateurs et réalisatrices d’horizons divers (documentaristes confirmés, jeunes réali- sateurs, vidéastes, plasticiens, photographes). Dans une dynamique collective, les 12 auteurs réunis lors un workshop d’une semaine coordonné par Effi Weiss et Amir Borenstein

2006 : Se fondre (fiction - 30 min)

(Réalisateur - Scénariste)

Trois personnages, trois corps, trois trajectoires :
Piéton marche, Pensée se disperse, Pantin disparaît…