Géraldine Doignon

Géraldine Doignon

Scénariste, réalisatrice

Géraldine Doignon est une cinéaste bruxelloise. Elle étudie la réalisation à l’IAD et, en 2000, son film de fin d’étude, Pas fini, est sélectionné dans plusieurs festivals de films d’école. Elle réalise, en 2003, Trop jeune, qui remportera le Grand Prix au Festival de Bruxelles avant d’être sélectionné dans de nombreux festivals internationaux, dont Clermont-Ferrand. Elle poursuivra ensuite avec Comme personne et Le syndrome du cornichon qui rencontreront le même engouement. En 2012, son premier long métrage, De leur vivant, sort en Belgique après des sélections dans des festivals internationaux. En 2016, Un homme à la mer, son deuxième long métrage, rencontre un succès critique et public et inscrit la réalisatrice au rang des auteurs reconnus du cinéma belge. 

Envoyer un mail

En savoir plus (site de Cinergie)

Géraldine Doignon - Filmographie

2016 : Un homme à la mer (fiction - 90 min)

(Réalisatrice)

Mathieu est biologiste marin. Les dissections qu'il fait à longueur de journée l'ont complètement éloigné de sa véritable passion: les requins. Depuis 8 ans, il partage sa vie avec Juliette, danseuse passionnée et volontaire. Plus rien de son couple ou de son travail ne semble le toucher; Jusqu'au jour où Christine, sa belle-mère, jeune retraitée apparemment comblée disparaît. A l'insu de tous, tenté de lui-même fuir, Mathieu part à sa recherche. Loin de tout, exilés de leur famille, ils vont se retrouver, se comprendre et partager le même désir de reprendre leurs vies en main.

2012 : Le Syndrome du cornichon (fiction - 22 min)

(Réalisatrice - Scénariste)

Dan croyait que la nostalgie, c’était un truc de vieux. Il avait tort.
A 34 ans, il est déjà nostalgique de ses années d’insouciance où il ne se posait pas de questions.

Est-ce qu’il vivra à Bruxelles toute sa vie ?
Est-ce qu’il sait pourquoi il aime Lise ?
Est-ce que vieillir, c’est faire le tri et savoir répondre aux questions ?

A travers les petits moments de sa vie, Dan nous parle de lui.

2011 : De leur vivant (fiction - 88 min)

(Réalisatrice, scénariste)

Henri vient de perdre sa femme d’un cancer, après 40 ans de vie commune. Ils tenaient un petit hôtel familial, proche d’un village de Wallonie. Aujourd’hui, l’hôtel est fermé. Dominique, Ludovic et Louis, les trois enfants adultes viennent aider leur père dans ces moments difficiles. Pour eux, il faut vendre l’hôtel et recommencer une nouvelle vie, loin du souvenir de leur mère. Sans affronter ni partager la douleur de leur père, ils prennent les choses en main. Mais l’arrivée d’Alice, une jeune femme française, enceinte de 7 mois, en rupture avec sa propre famille, va chambouler leurs plans. Henri rouvre l’hôtel pour elle et, puisqu’il n’arrive pas à parler à ses enfants, en fait sa confidente.

2003 : Trop jeune (fiction - 20 min)

(Réalisatrice, scénariste)

Un couple fait l'amour avec beaucoup de sensualité. Il n'y a pas de visage, pas de bruit presque, pas de parole. Les seins semblent jeunes, délicats, ils n'ont visiblement pas connu la maternité. Cut.

On découvre alors une jeune femme, Johanne, qui vit avec un type plutôt bien de sa personne et certainement du double de son âge. Ils discutent, les regards sont appuyés. Ambiguïté.

Un jour, non sans une certaine appréhension, cet homme lui avoue avoir une relation avec Nadia, une autre jeune femme du même âge qu'elle. Cela dure depuis quelques semaines. Johanne ne comprend pas, n'accepte pas. Désir de vengeance.

Dans la boulangerie où travaille Johanne, il y a un jeune gars du même âge qu'elle, Boris. A lui, elle se confie, dit tout ou presque… Il deviendra son bouc émissaire.

Mais finalement qui est donc l'homme du début ?