Détail d'une actualité

Productions légères

Le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel soutient 4 nouvelles productions légères !

"Chiennes de vies", "La salle des pas perdus", "Les enfants perdus" et "Pèlerinage" sont les 4 projets de films aidés.

Alors que Losers revolution, un des 4 films lauréats de l’appel à projets pour films réalisés dans des conditions légères il y a tout juste un an, s’apprête à sortir en salles en mars, 4 nouveaux projets de films « hors cadre » reçoivent une aide de ka Fédération Wallonie-Bruxelles, allant de 80 000 à 100 000 euros chacun.

Il s’agit de la comédie en noir et blanc Chiennes de vie de Xavier Seron, du film choral tourné en plans séquences La salle des pas perdus de Roda Fawaz et Thibaut Wohlfahrt, du film d’horreur Les Enfants perdus de Michèle Jacob et du road-movie Pèlerinage de Maarten Loix.

Après son premier long métrage Je me tue à le dire, Xavier Seron reçoit une aide pour Chiennes de vies. Produit par Hélicotronc – déjà impliqué sur un autre film réalisé dans des conditions légères : Une vie démente d’Ann Sirot et Raphaël Balboni, tourné cet été et dont on devrait entendre prochainement parler – Chiennes de vies sera une comédie en noir et blanc composée de trois petites histoires grinçantes centrées sur Tom, Greta et Franck qui se rejoignent et dont les dénominateurs communs ne sont autres que des chiens.

Après leur rencontre lors du tournage du court métrage Bruxelles-Beyrouth, le réalisateur Thibaut Wohlfahrt et le comédien Roda Fawaz unissent leurs forces pour réaliser La salle des pas perdus. Ce film choral se portera sur 6 personnes et 6 destins s’entrecroisant en 6 plans séquences dans la salle des pas perdus du Palais de justice de Bruxelles. Le projet est produit par Frakas Production.

Il n’est pas question de pas mais d’enfants perdus dans le projet de Michèle Jacob, Les enfants perdus. Alors que son court métrage Juillet 96 vient de se terminer, la réalisatrice continue à s’interroger sur la place de l’enfant et de l’enfance dans ce film d’horreur psychologique. Dans une forêt se cache un château où sont séquestrés 5 adolescents. Ils doivent suivre, à la lettre, les règles d’une entité invisible et autoritaire. Malik, le dernier arrivé, cherche à s’enfuir. Pour retrouver les siens, il devra remettre en doute tout ce qu’il croit savoir et percer le mystère des enfants perdus.

Le quatrième film aidé est Pèlerinage. Produit par Altitude 100 Production, Maarten Loix propose un projet de moyen métrage sous forme de road-movie turbulent et burlesque qui suivra deux frères en voyage vers le village natal de leur père défunt. D’abord réticent à l’idée de ce retour aux racines, Bruno finit par accepter tout en ayant une idée derrière la tête : signer avec son frère Gino l’acte de vente d’un terrain dont ils ont hérité.

Le pari de ces 4 projets de moyen et longs métrages à budget limité, réalisés de façon innovante selon un calendrier de production rapide et léger ? Être prêts d’ici 2 ans !

Pour en savoir plus sur ces projets de films, veuillez cliquer ici.