Détail d'une actualité

Marrakech sous le charme des "Barons"

Le film de Nabil Ben Yadir remporte "ex aequo" le Prix du jury de la 9ème édition du Festival international du film de Marrakech qui s'y déroulait du 4 au 12 décembre 2009. Un prix mais aussi une ovation du public pour toute l’équipe qui avait fait le déplacement.

 


En outre, le film prépare sa sortie française prévue pour le 20 janvier.

Mais qui sont ces "Barons" ? Voici la réponse du réalisateur, il cite une réplique d'Hassan l'un des protagonistes : "Pour être un baron, dans la vie, il faut être le moins actif possible, parce que chaque être humain naît avec un crédit de pas et chaque pas te rapproche de la mort. Et nous, les barons, on le sait dès le départ.

Le Baron le plus ambitieux, c’est moi. Mon rêve c’est de faire rire les gens et d'en faire mon métier. Mais "blagueur", pour mon père, ce n’est pas un métier, ce n’est pas comme chauffeur de bus, un vrai métier, un métier avec des fiches de paie. En plus, monter sur scène, faire rire les gens en parlant de ta famille et de tes potes, ça se fait pas chez nous. Surtout aux yeux de Mounir, le vrai baron, le plus âgé d’entre nous, ma principale source d’inspiration, et aussi, le frère de la sublime Malika ; chez nous "tu touches pas à la sœur de tes potes parce que c'est comme tes potes avec des cheveux longs".

Mounir, il voudrait qu’on reste des barons, à vie. Ce qui ne colle pas avec mon but. Parce que pour réussir, il faut quitter le quartier, mais on ne quitte pas le quartier, on s’en évade. Et pour s’évader, il faut courir, et quand on court, on n’est plus un baron."