Détail d'une actualité

2ème session 2015 de la CSF

46 nouveaux projets de films aidés

Joëlle Milquet, Vice-Présidente du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Ministre de la Culture, a approuvé la sélection proposée par  la Commission de Sélection des Films de la Fédération du CCA lors de sa deuxième session 2015..
 
Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel débloquera donc une aide à l’écriture, au développement ou à la production pour 20 projets de longs métrages de fiction, 9 courts métrages et 17 documentaires, et ce pour un montant total de 3,565 millions d’euros. Des promesses d’aide ont ainsi été attribuées aux nouveaux projets, entre autres, de Luc et Jean-Pierre Dardenne, Joachim Lafosse, Olivier Ringer, Nic Balthazar, Valéry Rosier,…
 
Avec La Fille inconnue des frères Luc et Jean-Pierre Dardenne, nous suivrons une jeune femme médecin à la recherche de l’identité d’une patiente retrouvée morte peu de temps après que celle-ci ait trouvé porte close à son cabinet. Joachim Lafosse nous relatera L’économie du couple, ou comment un divorce amène chacun à s’interroger sur la manière de conserver ce qu’il a apporté. Marc-Henri Wajnberg, avec The perfect movie,  nous fera vivre les péripéties d’un réalisateur face à un dilemme quelque peu original : la production de son film contre le meurtre de sa future actrice dont il est tombé follement amoureux. 
 
Guérin Van De Vorst, réalisateur de courts métrages dont Osez la Macédoine, testera le format long avec Le Voleur qui retracera le parcours de réintégration d’un jeune délinquant après son incarcération. Avec Seule à mon mariage, Martha Bergman nous racontera la Roumanie, mais cette fois non plus dans un documentaire mais dans une fiction dans laquelle nous suivrons Pamela, fille-mère de 18 ans, qui cache l’existence de son enfant afin de vivre pleinement son rêve d’une vie ailleurs et autrement.
 
Des aides à la production sont également octroyées pour les prochains longs métrages du réalisateur flamand Nic Balthazar (Ben X, Tot Altijd), avec Say something funny, de Bülent Oztürk (gagnant du prix du cinéma européen du meilleur court-métrage 2013 avec House with small windows), avec Blue Silence, du réalisateur et scénariste israélien Eran Kolirin (La visite de la fanfare), avec Au-delà des montagnes et des collines, du cinéaste italien Andrea Pallaoro (Medeas), avec The Whale, et pour Une vie, le nouveau film du réalisateur français Stéphane Brize (La loi du Marché).
 
La Fédération soutiendra également la production de plusieurs courts métrages. Parmi ceux-ci, citons  Amazonie de Noémie Nicolas (Chronique de la jungle) qui relate l’histoire d’un long périple dans une région désertique d’une mère et de ses deux enfants, Le scénariste de François Paquay (Le con) dans lequel on suivra Jonas qui, pour terminer son film s’adjoint les services d’un scénariste américain qui bouleversera sa vie privée, ou encore Les nouveaux Barbares de Rémi Allier (Zinneke), le projet d’animation Léopold Roi des Belges de Cédric Vandresse, Spahis d’Anaïs Debus et Un homme ordinaire de Julien Trousson.
  
Dans le créneau documentaire, outre 6 aides au développement octroyées notamment pour les nouveaux projets de Guy-Marc Hinant (Birobidjan), Les lumières du pays noir, de François Ducat (Nord-Sud.com), Toutes les 25 minutes, et de Julie Benegmos (Anaïs) et Jonas Luyckx (Le cinéaste et l'inverse ), Et maintenant… on fait quoi ?, une aide à la production a également été accordée à L'effacée de Guy Bordin et Renaud De Putter (La cavale blanche). Dans ce nouveau projet, les réalisateurs s’interrogent sur le destin de Marie-Charlotte Fredez dite Charlotte Dufrène (1880-1968). D’abord demi-mondaine dans le Paris enchanté de la Belle Époque, elle fut pendant plus de vingt ans la seule amie de Raymond Roussel, écrivain génial et tourmenté, avant de connaître la misère et l’oubli à Bruxelles.
 
Deux aides ont également été octroyées dans le cadre du CCA-VAF. Avec le projet Cité invisible, Ruben Desiere (Kosmos) met en exergue la vie de débrouille de Vladimir, un sans domicile fixe, dans laquelle chaque coin de rue devient un lieu d’échanges commerciales et l’argent revêt une toute autre signification. Quant à Andrés Lubbert (Más Corazón), il nous dressera, avec El color del chamaleon, à la fois le portrait d’un père, caméraman et ancien rescapé du travail forcé au temps du régime de Pinochet, et celui du fils, lui-même, à la recherche de son passé chilien décomposé.
 
8 productions de documentaires télévisuels ont également reçu l’aval du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel. Violaine De Villers revient avec La langue rouge, le portrait de Walter Swennen, peintre singulier et marquant. Un souffle d'art d’Isabelle Rey (Passé composé) nous dresse les conditions difficiles des artistes en hôpital. Je veux, tu veux, nous voulons… de Pablo Munoz Gomez (Welcom) nous livrera son point de vue original sur l’intégration. Rosine Mbakam, avec Les deux visages d'une femme Bamiléké, nous racontera sa propre histoire qui l’ont amené de son Cameroun natal jusqu’en Belgique. Pauline Beugnies, spécialiste de l’Egypte, analysera, dans Génération Tahrir, cette jeunesse qui a opté pour l’émancipation contre la tyrannie. Une escapade au cœur de la jungle en compagnie de Viengthong, 20 ans, qui passe ses journées allongé à fumer l’opium au son de la techno chinoise. C’est ce que nous propose Traces d'un village de Nicolas Graux. Enfin, David Deroy nous présentera Un rebelle de la science.   
 
La liste complète des films aidés lors de cette deuxième session 2015 de la Commission de Sélection des Films peut être consultée sur le site : www.centreducinema.be

Communiqué de presse (Word - PDF)
Liste des films aidés (Word - PDF)

 
Contact Presse :
 
Cabinet Joëlle Milquet : Geoffroy KENSIER - 0478 59 41 51 - geoffroy.kensier(at)gov.cfwb.be
Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel : Stéphanie LEEMPOELS -
02 413 34 91 - stephanie.leempoels(at)cfwb.be
Commission de Sélection des Films : Véronique PACCO -
02 413 33 42 - veronique.pacco(at)cfwb.be