Aide à la presse écrite

Le service général de l'Audiovisuel et des Médias assure la gestion des aides à la presse.

Il assume notamment les fonctions du Centre d’aide à la presse chargé d’attribuer des aides aux titres de presse écrite quotidienne.

Il gère également les aides à la presse écrite périodique et à l'Association des journalistes professionnels.

 

Aide à la presse écrite quotidienne

L’enveloppe globale annuelle réservée à l’aide à la presse écrite quotidienne peut être consacrée à différents types d’aide :

  • Un premier type d’aide permet de soutenir la création de titres de presse quotidienne ou groupes de titres durant leurs trois premières années d’existence. L’enveloppe budgétaire destinée à cette aide ne peut dépasser 5 % des crédits totaux réservés à la presse écrite.
  • Un deuxième type d’aide vise à soutenir le développement de programmes originaux d’incitation à la lecture du journal, de formation du lecteur à la citoyenneté et d'éducation aux médias. S'il s'agit de programmes d'éducation aux médias, après avis du Conseil supérieur de l'éducation aux médias, le Gouvernement répartit l'aide en fonction des demandes et de la qualité des projets qui lui sont soumis. Cette aide ne peut dépasser 5 % des crédits totaux réservés à la presse écrite.
  • Un troisième type vise à encourager l’engagement de journalistes professionnels salariés. Le critère du nombre de journalistes professionnels salariés prend une grande importance dans le mode de calcul de l’aide, ce qui permet de contribuer à la qualité rédactionnelle des titres. L’enveloppe budgétaire destinée à cette aide ne peut être inférieure à 48 % des crédits totaux réservés à la presse écrite.
  • Un quatrième type a pour objet de soutenir les projets d’adaptation aux technologies modernes de communication. Après avis de LaPresse.be (groupement d’entreprises de presse), le Gouvernement répartit l'aide en fonction des demandes et de la qualité des projets qui lui sont soumis. L’enveloppe budgétaire destinée à cette aide ne peut être supérieure à 2 % des crédits totaux réservés à la presse écrite.
  • Un cinquième type tend à assurer la plus grande diversité au sein de la presse quotidienne, en modulant l’aide par rapport aux résultats économiques de chaque titre suivant un mode de calcul qui privilégie les titres ou groupes de titres les moins rentables. L’enveloppe budgétaire destinée à cette catégorie est égale à 40 % des crédits totaux réservés à la presse écrite.

L’octroi des aides est conditionné au respect de certains critères d’éligibilité.

Pour plus de détails sur la réglementation relative à l’aide à la presse, cliquez ici.

Contact

Catherine Bouillet
catherine.bouillet(at)cfwb.be  - +32 (0)2 413 34 72

 

Aide à la presse écrite périodique

L’enveloppe globale annuelle réservée à l’aide à la presse périodique est répartie selon les conditions déterminées annuellement par le Ministre en charge des médias.

Pour connaître les dernières conditions d’aide et l’échéance de dépôt des projets, cliquez ici.

Contact

Catherine Bouillet
catherine.bouillet(at)cfwb.be - +32 (0)2 413 34 72

 

Aide à l’Association des journalistes professionnels

L’Association des journalistes professionnels bénéficie de plusieurs aides, notamment pour assurer sa participation à l’instance d’autorégulation de la déontologie journalistique et soutenir le journalisme d’investigation.

Contact

Catherine Bouillet
catherine.bouillet(at)cfwb.be - +32 (0)2 413 34 72