Détail d'une actualité

Table ronde : La diffusion du documentaire en question

Jeudi 12 novembre s’est tenue la table ronde sur la diffusion du documentaire en Belgique, organisée par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel.

Au programme : un bref état des lieux, l’avis des différentes associations professionnelles et la mise sur la table de propositions par Frédéric Delcor.

L’accent de la journée a été mis sur l’écoute active. En effet, la table ronde était l’occasion d’un bref état des lieux mais surtout d’entendre les professionnels du documentaire afin d’améliorer la diffusion de ce genre riche en matière de création. Une écoute plus que fructueuse puisqu’elle aura permis de faire le point mais également de proposer plusieurs initiatives côté administration. Ces dernières ont été présentées par Frédéric Delcor, Secrétaire général de la Communauté française mais aussi Directeur du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel

La matinée a été consacrée à l’analyse de la situation actuelle au niveau de la diffusion des documentaires en Communauté française. Après un aperçu chiffré donné par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel, c’était au tour de la RTBF de prendre la parole et de, statistiques à la main, expliquer sa politique en matière de diffusion des documentaires. Et comme une vision de ce qui fonctionne à l’extérieur de nos frontières peut donner quelques idées, cela a ensuite été au tour de  la Centrale française d'achat de programmes audiovisuels réservée aux réseaux culturels et éducatifs, l’ADAV, de se présenter en quelques mots.

Suite à ce tour d’horizon, les associations professionnelles se sont présentées une à une à la table afin d’énoncer leurs aspirations en matière de diffusion. De l’avis de chacune d’elles, s’il est clair que le documentaire reste un créneau important de notre cinéma, de nombreuses interrogations subsistent en ce qui concerne la diffusion des films.

C’est en fin de journée, après avoir entendu les différents participants mais sur base également des consultations menées par l’Administration avec les associations professionnelles depuis plusieurs mois, que Frédéric Delcor a présenté une série de pistes en la matière. Et notamment le renforcement de la diffusion en matière du secteur non-marchand via la création d’une cellule spécifique au sein du Centre du Cinéma. En effet, l’Administration est particulièrement bien placée pour effectuer un travail de promotion dans ce secteur étant donné les compétences qu’elle a dans ce secteur et les réseaux qu’elle a pu développer vers un nombre important d’opérateurs culturels. L’un des objectifs principaux de cette nouvelle cellule sera de réactiver le lien avec le milieu associatif et de se positionner en tant que relais entre ces associations et les prestataires.

D’autres initiatives prochaines ont également été énoncées. Parmi celles-ci :

- L'obligation de déposer un plan de diffusion dès le dépôt de la demande d’aide à la Commission de Sélection des Films

- La majoration des aides au développement afin de permettre aux professionnels d’avoir plus de temps pour préparer leur projet avant l’entrée en production

- L'extension du tutorat au documentaire 

- L'extension des aides à la finition au documentaire 

- La mise en place d’une enveloppe conjointe VAF-CCA pour le documentaire 

- La création d’une cellule de promotion-diffusion des documentaires vers le non marchand :

- La redynamisation du RACC 

- Le partenariat avec la SACD et la SCAM pour majorer l’intervention financière dans les frais d’inscription à des formations professionnelles

- L'adaptation des aides aux besoins de promotion via les aides à la sortie salle et à la présence en festivals 

Le renforcement de la présence du documentaire belge à Filmer A Tout Prix