Activités internationales

Le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel mène des activités internationales, et a mis en place des initiatives favorisant la coproduction internationale :

Missions externes

Wallonie Bruxelles Images

Le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel, avec Wallonie Bruxelles International, co-financent et co-gèrent Wallonie Bruxelles Images.

Créée en 1984, Wallonie Bruxelles Images est l’agence officielle pour la promotion de l’exportation de l’audiovisuel en Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle a pour mission de faciliter l’accès des professionnels de Wallonie-Bruxelles aux différents marchés audiovisuels et de les aider à promouvoir et vendre leurs productions sur les marchés internationaux.

En outre, Wallonie-Bruxelles Images :

  • organise une ombrelle à destination des professionnels de Wallonie Bruxelles sur les principaux marchés de programmes de télévisions et de films ;
  • collabore avec différents festivals, notamment par l’accueil à Bruxelles des programmateurs et en y assurant une présence :
  • édite différents outils professionnels de promotion et d’information : guide audiovisuel (répertoire professionnel), compilations de promotion du court métrage, site internet...

Wallonie Bruxelles Images est également un bureau d’information pour les producteurs et exportateurs opérant en Wallonie Bruxelles ainsi que pour les acheteurs, distributeurs et festivals internationaux.

Wallonie Bruxelles Images est par ailleurs membre de l'European Film promotion (EFP) qui regroupe l’ensemble des agences de promotion européennes et mène des actions pour la promotion du cinéma européen.

Plus d'informations sur le site www.wbimages.be, sur sa page Facebook, sur son compte Twitter ou sur son compte Instagram.

Accords de coproduction

Des accords de coproduction lient la Belgique aux pays suivants :

  • la France - accord signé le 20 septembre 1962, 
  • l’Allemagne - accord signé le 27 juillet 1964, 
  • l’Italie - accord signé le 15 octobre 1970, 
  • Israël - accord signé le 8 octobre 1971, 
  • la Tunisie - accord signé le 11 mars 1976, 
  • le Canada - accord signé le 24 février 1984, 
  • la Suisse - accord signé le 9 janvier 1989.

La Fédération Wallonie-Bruxelles (Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel) a, pour sa part, conclu 10 accords de coproduction : 

La Belgique est également partie à la Convention européenne de Coproduction cinématographique qu’elle a ratifiée en 2004 (traité COE 147).

Elle a également signé la nouvelle Convention internationale de coproduction du Conseil de l’Europe, en août 2017 (traité COE 220) ; cette convention est en phase de ratification au niveau belge. Cette convention est un outil unique à l’échelle européenne puisqu’outre sa fonction de traité de coproduction multilatérale, il permet à tout état partie à la convention d’avoir un accord bilatéral de coproduction avec n’importe quel autre pays également signataire non lié par un accord bilatéral spécifique..

Depuis plusieurs années, le Centre du Cinéma a souhaité diversifier ses partenaires institutionnels et mettre en place des opérations destinées à faciliter le montage de coproductions internationales.

Ainsi, des rencontres sont régulièrement organisées entre nos professionnels et les producteurs du monde entier à Berlin, Cannes, Namur,  Paris ou lors de rencontres plus spécifiques telles que When East meets West, à Trieste.

Les opportunités de développement de nouveaux accords de coproduction sont elles aussi régulièrement étudiées. Ces dernières années sont notamment marquées par une volonté d’ouverture à l’Amérique latine.

Le Centre du Cinéma s’inscrit chaque fois qu’opportun dans les initiatives innovantes en la matière. C’est le cas du programme MEDICI, initié par l’institut Focal en Suisse avec l’aide de cinq institutions dédiées au cinéma dont le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel, destiné aux gestionnaires de fonds de soutien public au cinéma et qui veut aboutir à termes à une véritable mise en réseau des expertises à l’échelle européenne. 

European Film Agencies Directors (EFAD)

Depuis 2003, le Centre du Cinéma est un membre particulièrement actif du réseau informel de l’EFAD qui regroupe les directeurs des Centres du Cinéma des 27 pays de l’Union européenne, et en assure le secrétariat, conjointement avec le Centre National de la Cinématographie et le UK Film Council.

L’objet de ce réseau informel est de mettre en commun les expériences des Centres du Cinéma européens et d’intervenir au niveau des institutions internationales telles que l’UE ou l’Unesco afin de garantir les conditions nécessaires à une création cinématographique de qualité en Europe.

L'EFAD intervient de manière régulière sur le caractère vital de la contribution des télédiffuseurs dans la production audiovisuelle indépendante et sur la nécessité d’adapter les politiques audiovisuelles à l’évolution vers le numérique.

Plus d'informations sur le site internet des EFADs.

Le Réseau des Partenaires Francophones

À l’initiative du Centre du Cinéma, s’est constitué en 2004 et sur le modèle de l’EFAD, un réseau de partenaires francophones qui regroupe la Sodec (Québec), le Centre du Cinéma (Communauté française), le CNC (France), l’OFC (Suisse), Téléfilm Canada (Canada), le Fonds du Film luxembourgeois et l’Organisation internationale de la Francophonie

L’objectif de ce réseau est de mettre en commun les expertises des partenaires au regard de problématiques communes et de soutenir des initiatives ayant pour but de faciliter le montage de coproductions francophones, telles que l’Atelier Grand Nord, le Speed dating des producteurs francophones de Cannes, l’Atelier de scénarisation Grand Nord et le Forum de la production au Festival International du Film francophone de Namur.

Le réseau des partenaires francophones est également à l’initiative de la création du Fonds pour la jeune création francophone, visant à dynamiser la création cinématographique et audiovisuelle en Afrique francophone et en Haïti.

Europe Créative - MEDIA

Europe Créative est le programme de la Commission européenne qui soutient les secteurs culturels, créatifs et audiovisuels. Il comprend trois volets : Culture, MEDIA et actions transversales.

Dans les pays participant au programme, des bureaux d’information (Creative Europe Desks) ont été créés afin d’informer les professionnels des possibilités offertes par le programme et les accompagner dans leur demande de subvention.

En Belgique francophone, le Desk Europe Créative MEDIA est soutenu et accueilli par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Il a principalement pour missions :

  • la promotion du programme Europe Créative MEDIA ainsi que des programmes européens ouverts au secteur audiovisuel ;
  • la diffusion d’informations sur l’actualité de ces programmes ;
  • l’aide technique pour la constitution des dossiers de candidature ;
  • l’aide à la recherche de partenaires européens ;
  • l’organisation de séances d’information sur le programme et d’activités stimulant la coopération européenne.

En savoir plus : Desk Europe Créative MEDIA - Fédération Wallonie-Bruxelles

 

Contact : Stéphanie Leempoels (T +32 (0)2 413 34 91)

Eurimages

Eurimages est le Fonds européen du Conseil de l’Europe pour le soutien à la coproduction, la distribution et l’exploitation de longs métrages et de documentaires européens. Il a été institué en 1988 sur la base d’un Accord partiel du Conseil de l’Europe; il compte aujourd’hui 39 États membres. Le Fonds est dirigé par un Comité de Direction au sein duquel chaque état membre désigne un représentant. Exceptionnellement, la Belgique compte deux représentants, un pour la Communauté flamande et un pour la Communauté française, et une voix délibérative au sein du Comité de Direction. 

Le but d’Eurimages est de promouvoir le cinéma européen, en stimulant la coproduction et la circulation des œuvres et en favorisant la coopération entre professionnels. Dans cette optique, quatre programmes de soutien ont été développés, dont le principal en termes de budget est le soutien à la coproduction. 

Au cours des dernières années, le Fonds Eurimages a connu plusieurs séries de réformes, afin d’adapter de manière pragmatique ses objectifs et ses règlements à l’évolution du paysage audiovisuel européen. Parmi celles-ci, la profondeur d’analyse des dossiers de demande d’aide a été renforcée par la mise en place d’un groupe de travail "coproduction", composé d’un certain nombre d’États membres tirés au sort en alternance, et qui prépare le travail décisionnel du Comité de Direction. Le groupe de travail, qui fonctionne à partir d’un formulaire standardisé d’évaluation, s’appuie sur une instruction de dossier par le secrétariat et l’analyse des scénarios par des lecteurs extérieurs.

De plus en plus, la sélection du Fonds est marquée par une exigence accentuée en matière de qualité des scénarios, d’intensité de la coopération artistique et technique, de solidité de la structure financière des  coproductions et de leur vocation à une véritable circulation internationale.

À l’image de la nouvelle Convention internationale de coproduction cinématographique, Eurimages a connu récemment une évolution fondamentale, en s’ouvrant officiellement à l’adhésion potentielle d’états non membres du Conseil de l’Europe. Le Canada est ainsi devenu le premier État non européen membre du Fonds.

Plus d'informations sur le site d'Eurimages.